Communiqué du 12 avril 2013

Les Laboratoires Servier prennent acte des conclusions du rapport provisoire communiqué aujourd'hui par le Pôle Santé du TGI de Paris.

Ces conclusions n'apportent pas d'élément supplémentaire concernant le risque de valvulopathie lié à la prise de Mediator. Naturellement, Les Laboratoires Servier continueront d'assumer leurs responsabilités et indemniseront toutes les victimes des effets secondaires du Mediator. A ce jour, de nombreux patients ont été indemnisés suite aux décisions prises par le Conseil de médecins de l'ONIAM.

Les conclusions du rapport ne remettent pas en cause le fait que Les Laboratoires Servier ont parfaitement tenu informé les autorités de santé tout au long de la vie du médicament.

S'agissant des données scientifiques concernant la nature et les effets de la molécule, Les Laboratoires Servier vont prendre connaissance de l'intégralité du rapport qui ne leur a pas encore été notifié et feront, dans les délais légaux, toutes les demandes qui leur apparaîtront nécessaires.