Le Groupe Servier réorganise ses activités de visite médicale en France

La direction du laboratoire pharmaceutique a présenté, ce jour, aux représentants du personnel un projet de réorganisation de son réseau de visite et de promotion médicale. Celui-ci pourrait conduire à la suppression nette de 610 emplois, à l’issue des différentes procédures d’information-consultation.

Pénalisé par des pressions concurrentielles, réglementaires et économiques (pertes de brevet, progression rapide des génériques, déremboursements, baisses de prix imposées, retards dans l’obtention d’AMM) qui se sont considérablement accrues au cours des dernières années et par la complexité à développer de nouvelles solutions thérapeutiques, le Groupe Servier doit aujourd’hui - à l’image de l’ensemble des acteurs de l’industrie pharmaceutique et face à la nécessité d’enrichir son portefeuille de médicaments innovants - remettre en cause son modèle de croissance.

En effet, dans un contexte de marché particulièrement difficile, le Groupe Servier est confronté à un double défi : renouveler son portefeuille de produits, éviter une chute significative de ses résultats tout en dégageant les ressources nécessaires à l’effort de R&D, clé de voûte de l’entreprise.

Pour sauvegarder sa compétitivité et renouer avec une dynamique de succès, le Groupe Servier s’est fixé un certain nombre d’ambitions et de perspectives : un recentrage dans ses aires thérapeutiques et le développement de l’oncologie, le lancement de médicaments en phase d’enregistrement, un renforcement de la promotion des médicaments actuels de Servier dans les pays émergents, une poursuite de sa politique de partenariats ou encore le développement des activités génériques et bio-similaires.

 En France, cette stratégie conduirait à repenser le périmètre des activités de la visite et de promotion médicale et à définir une nouvelle organisation adaptée aux besoins du marché.

Le projet de réorganisation présenté le 26 novembre 2015 au Comité d’entreprise de Servier France consisterait donc à réorganiser profondément la promotion des médicaments de Servier France auprès des médecins généralistes, des spécialistes libéraux et hospitaliers et à adapter l’organisation des fonctions marketing, scientifiques et supports liées à cette activité.

Cette nouvelle organisation, qui serait mise en œuvre au cours du second semestre 2016, entraînerait la suppression nette de 610 emplois. « Ce projet est difficile mais nécessaire pour sauvegarder la compétitivité de notre groupe dans un contexte de marché de plus en plus difficile. Nous serons particulièrement mobilisés pour favoriser le dialogue social et adopter des mesures sociales de manière concertée » a déclaré Olivier LAUREAU, Président du Groupe Servier.

La direction mobilisera l’ensemble des moyens à sa disposition pour minimiser les conséquences sociales de ce projet et pour identifier, en concertation avec les représentants du personnel, les solutions d’accompagnement les plus adaptées pour les salariés concernés. Elles comprendraient notamment des mesures incitatives à la réalisation de projets personnels et professionnels, des aménagements de fin de carrière et des propositions de mobilité et de repositionnement au sein du Groupe Servier.

 

Contact presse

Direction de la Communication Institutionnelle
Tél : 01.55.72.60.37
Email : presse@servier.fr