Nouveau partenariat dans le cancer

Institut d’Immunothérapie de Singapour

Servier vient de signer un accord de partenariat de recherche avec l’ (SIgN) dans le domaine du cancer.

Ce partenariat a pour but de développer des médicaments anticancéreux pour supprimer les cellules initiatrices de la tumeur (TICs), souvent appelés « cellules souches cancéreuses ». En ciblant ces cellules, les chercheurs pensent être capables de prévenir la récidive et le développement métastatique chez les patients cancéreux.

Pendant ces trois années de partenariat, SIgN et Servier auront pour but de développer des médicaments limitant la croissance des TICs dans le cancer du sein, le cancer le plus répandu chez les femmes dans le monde entier. Les chercheurs de l’Institut, experts en immunologie tumorale et en anticorps thérapeutiques, seront capables d’isoler des anticorps monoclonaux humains spécifiques des TICs et avec, l’aide de Servier, de les transformer en médicaments anticancéreux.

Le docteur Emmanuel Canet, Directeur de la Recherche et du Développement, a ajouté : « Ce partenariat illustre notre désir de collaboration avec des chercheurs internationaux de premier plan pour trouver et développer des médicaments innovants dans le domaine du cancer où les besoins médicaux sont encore énormes. Nous avons été très impressionnés par la qualité du travail de recherche effectué par SIgN, l’un des meilleurs instituts de ce genre dans le monde. »

Ainsi, cette collaboration permettra de mettre en œuvre une recherche innovante pour contrôler la maladie résiduelle en éliminant les cellules souches cancéreuses persistantes après chimiothérapie, ce qui représente un défi majeur dans le domaine de l’oncologie.