Pieris Pharmaceuticals et Servier établissent une alliance stratégique de codéveloppement en immuno-oncologie

• Pieris et Servier, un laboratoire pharmaceutique international indépendant, dont le siège social est en France et a un chiffre d’affaires annuel de plus de 4 milliards d’euros, mèneront conjointement plusieurs programmes thérapeutiques bispécifiques, incluant le double inhibiteur de point de contrôle PRS-332 déposé par Pieris
• L’alliance comprend initialement quatre programmes bispécifiques supplémentaires et pourra s’étendre à un total de huit programmes en immuno-oncologie (inclus PRS-332). Pieris a la possibilité de codévelopper quatre de ces huit programmes, et d’en conserver les droits aux États-Unis
• Pieris percevra 30 M€ (31,3M USD) d’avance, jusqu’à 324 M€ (338M USD) pour PRS-332 en fonction de l’atteinte d’objectifs, et jusqu’à 193M€ (201M USD) en fonction de l’atteinte de différents objectifs pour chacun des autres programmes, ainsi que des redevances qui pourraient atteindre deux chiffres

Suresnes, France, et Boston, Massachusetts (USA) - le 5 janvier 2017 – La société de biotechnologie Pieris Pharmaceuticals, Inc. (NASDAQ : PIRS) axée sur la phase clinique et développant des produits biothérapeutiques novateurs par le biais de sa plateforme technologique déposée Anticalin®, et Servier, groupe pharmaceutique indépendant international, ont annoncé aujourd’hui une collaboration étendue en immuno-oncologie (IO). En effet, en dépit de l’impressionnante efficacité clinique des inhibiteurs de point de contrôle actuels, la majorité des patients ne répond pas aux thérapies disponibles. Cette collaboration vise à traiter cet important besoin clinique en proposant une série de nouvelles molécules, dont plusieurs inhibiteurs bispécifiques de point de contrôle immunitaire.

Dans le cadre de cette collaboration, Pieris et Servier vont dans un premier temps mener cinq programmes thérapeutiques bispécifiques, le principal étant le programme PRS-332 de Pieris, un inhibiteur bispécifique de point de contrôle visant les protéines PD-1 qui pourrait devenir le meilleur de cette classe de molécules. Pieris et Servier développeront PRS-332 en collaboration et se répartiront les droits commerciaux géographiquement : Pieris conservera l’intégralité des droits commerciaux aux États-Unis, tandis que Servier en disposera pour le reste du monde. Les quatre programmes supplémentaires de l’accord ont également été définis et pourront associer des anticorps du portefeuille Servier avec une ou plusieurs
protéines anticalines basées sur la plateforme propriétaire de Pieris de mise au point de candidats médicaments bispécifiques innovants en immuno-oncologie. La collaboration pourra s’étendre jusqu’à trois programmes thérapeutiques supplémentaires. Pieris a la possibilité, à un moment préétabli, de codévelopper jusqu’à trois programmes en plus de PRS-332 et d’en conserver les droits commerciaux aux États-Unis, tandis que Servier sera chargé du développement et de la commercialisation des autres programmes dans le monde entier.

Les conditions financières de la collaboration stipulent que Pieris percevra 30 millions d’euros d’avance (environ 31,3M USD). Pieris pourra également bénéficier d’un financement pour des projets spécifiques, mais aussi de versements conditionnés par l’atteinte de jalons de développement et commerciaux concernant le PRS-332 ainsi que tout produit supplémentaire. Le total des paiements à Pieris liés aux jalons réglementaires, de développement et commerciaux pourrait atteindre 324 M€ (338M USD) pour PRS-332 et jusqu’à 193M€ (201M USD) pour chacun des autres programmes. Pieris et Servier partageront les coûts de développement préclinique et clinique pour chaque programme codéveloppé. En outre, Pieris sera autorisé à percevoir des redevances échelonnées pouvant monter jusqu’à deux chiffres sur les ventes des produits commercialisés par Servier.

La technologie multispécifique de Pieris permet une inhibition de plusieurs points de contrôle simultanément sur la même cellule, ce qui pourrait constituer un net avantage sur les cocktails d’anticorps monoclonaux ciblant deux points de contrôles distincts. L’inhibiteur PRS-332 est un bispécifique novateur basé sur les protéines PD-1, obtenu à partir d’un anticorps anti-PD-1 génétiquement associé à une protéine anticaline ciblant un point de contrôle non révélé. Pieris a élaboré le PRS-332, actuellement en développement préclinique, dans le but de bloquer simultanément deux points de contrôles immunitaires coexprimés sur des lymphocytes T épuisés afin d’améliorer les thérapies PD-1 existantes.

« Servier est un partenaire très complémentaire de Pieris, faisant preuve d’un engagement manifeste en oncologie et de remarquables capacités de développement » a déclaré le docteur Louis Matis, vice-président directeur et directeur du développement de Pieris. « Les synergies découlant de la création d’un bispécifique unique à partir des anticorps de Servier et des protéines anticalines de Pieris sont immenses, dans la mesure où nos produits offrent de grandes possibilités de combinaisons avec les nombreuses ‘composantes de base en IO’ découvertes à ce jour par notre équipe ».

« Cette alliance renforcera de manière significative le portefeuille de Servier en immuno-oncologie, qui compte déjà 5 produits en phase préclinique avancée ou en développement précoce. L’expertise reconnue de Servier en matière de développement de médicaments complétera efficacement la technologie novatrice de Pieris, permettant ainsi aux deux sociétés d’apporter des solutions innovantes aux patients atteints de cancer » a affirmé le docteur Jean-Pierre Abastado, directeur de la recherche et du développement en oncologie de Servier.

« Servier a développé un portefeuille diversifié et innovant en oncologie qui comprend des petites molécules, des anticorps synthétisés et des thérapies cellulaires pour le traitement des tumeurs solides ou hématologiques. Cette alliance avec Pieris apporte une dimension supplémentaire à notre stratégie visant à faire de Servier un acteur clé en oncologie, en ajoutant plusieurs médicaments immuno-oncologiques bispécifiques de dernière génération à notre pipeline » a ajouté le docteur Emmanuel Canet, Vice-Président R&D de Servier.

« Cette alliance avec Servier est clairement fondamentale pour Pieris. Il s’agit du genre de partenariat qui fait précisément partie de nos objectifs afin de créer une valeur durable et significative. Cette collaboration nous offre non seulement la possibilité de faire avancer plusieurs programmes en conservant les droits sur le premier marché de l’oncologie, mais également d’obtenir de la flexibilité et des financements matériels pour que Pieris équilibre ses ressources opérationnelles et financières au moment où notre société entre dans une nouvelle phase d’expansion » a déclaré Stephen Yoder, président et directeur général de Pieris. « L’alliance avec Servier constituera une composante clé du développement de notre pipeline en immuno-oncologie et démontre la valeur de note classe de médicaments Anticalin propriétaire».

À propos de Servier :

Servier est un laboratoire pharmaceutique international gouverné par une Fondation sans but lucratif, et dont le siège se trouve en France. S’appuyant sur une solide implantation internationale dans 148 pays et sur un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros en 2016, Servier emploie plus de 21 000 personnes dans le monde. La croissance du groupe repose sur la recherche constante d’innovation dans cinq domaines d’excellence : les maladies cardiovasculaires, le diabète, les cancers, les maladies immuno-inflammatoires et les maladies neurodégénératives, ainsi que sur une activité dans les médicaments génériques de qualité. Etant totalement indépendant, le Groupe réinvestit 25 % du chiffre d’affaires des médicaments Servier en Recherche et Développement et utilise tous ses bénéfices au profit de sa croissance.

Servier s’est donné comme objectif à long terme de devenir un acteur clé en oncologie. Actuellement, neuf entités moléculaires sont en développement clinique dans ce domaine, ciblant les cancers de l’estomac, du poumon, et d’autres tumeurs solides ainsi que diverses leucémies et lymphomes. Ce portefeuille de traitements innovants contre les cancers est développé avec des partenaires dans le monde entier, et couvre différentes stratégies anticancéreuses incluant les cytotoxiques, les proapoptotiques, les thérapies ciblées, les immunothérapies et les thérapies cellulaires, pour mettre à disposition des patients des médicaments qui changent la vie.

Plus d’informations : www.servier.fr

À propos de Pieris Pharmaceuticals :

Pieris Pharmaceuticals est une société de biotechnologie axée sur la phase clinique qui conçoit et produit des médicaments à base d’anticaline ciblant les voies confirmées de maladies de manière significative et unique. Notre pipeline est composé de multi-spécifiques en immuno-oncologie adaptés au microenvironnement tumoral, d’une protéine anticaline en inhalation pour le traitement de l’asthme non maîtrisé et d’une protéine anticaline dont la période biologique est optimisée pour le traitement de l’anémie. Les protéines anticalines propriétaires de Pieris constituent une nouvelle classe de protéines thérapeutiques validées en clinique et par des partenariats avec des sociétés pharmaceutiques de premier plan. Anticalin® est une marque déposée de Pieris.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.pieris.com.

À propos des anticalines thérapeutiques :

Les protéines anticalines sont obtenues à partir des lipocalines qui sont de petites protéines humaines qui lient, stockent et transportent naturellement un large spectre de molécules. Les protéines anticalines présentent la région variable à quatre boucles caractéristique ainsi qu’un squelette rigoureusement conservé en tonneau β de lipocalines qui, ensemble, forment une poche de liaison en coupelle façonnable. Les protéines anticalines propriétaires de Pieris constituent une nouvelle classe de protéines thérapeutiques validées en clinique et par des partenariats avec des sociétés pharmaceutiques de premier plan. Anticalin® est une marque déposée de Pieris.

Déclarations prévisionnelles

Ce communiqué de presse contient des déclarations prévisionnelles, telles que définies par la section 27A du Securities Act de 1933 et par la section 21E du Securities Exchange Act de 1934. Les déclarations prévisionnelles de ce communiqué de presse qui ne sont pas purement historiques sont des déclarations prévisionnelles. Ces déclarations comportent, entre autres, des références à de nouvelles technologies et méthodes ; nos plans et calendriers d’entreprise et de développement de produit ; les dates et les avancées de nos études ; l’élaboration de programmes thérapeutiques ; la capacité à obtenir des financements de recherche ; notre liquidité et capacité à financer nos futures opérations ; notre capacité à atteindre certaines étapes et à percevoir des versements liés à de futures étapes ou provenant de royalties ; les actuels et futurs partenariats et enfin les informations sur le marché. Les résultats réels peuvent être différents de ceux des déclarations prévisionnelles et ce en raison de nombreux facteurs tels que notre capacité à obtenir le financement supplémentaire nécessaire pour mener à bien nos plans d’entreprise et de développement de produit ; les incertitudes inhérentes à l’élaboration de nouveaux produits et de nouvelles technologies ainsi qu’au fonctionnement de toute société en développement ; notre capacité à élaborer et achever des essais cliniques ainsi qu’à obtenir des autorisations de mise sur le marché et de commercialisation pour tous nos produits candidats ; la conjoncture du marché et la concurrence dans notre domaine d’activité. Ces déclarations prévisionnelles sont faites en date du communiqué de presse et nous ne sommes en aucun cas tenus de les mettre à jour, ni de mettre à jour les raisons pour lesquelles les résultats réels sont différents de ceux des déclarations prévisionnelles, sauf dans les cas exigés par la loi. Il est conseillé aux investisseurs de consulter l’ensemble des informations du présent communiqué ainsi que de se reporter aux informations relatives aux facteurs de risque présentées dans les rapports et autres documents déposés auprès de la SEC (Securities and Exchange Commission, organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers) et consultables sur www.sec.gov, y compris (mais sans s’y limiter) le Company's Annual Report (rapport annuel) du Form 10-K pour l’année fiscale s’achevant le 31 décembre 2015 et les Company's Quarterly Reports (rapports trimestriels) du Form 10-Q.

Contact Servier:

Direction de la communication externe
Karine Bousseau
Tél. : 01.55.72.60.37
media@servier.com

Contacts Pieris:

Company Contact:
Pieris Pharmaceuticals, Inc.
Darlene Deptula-Hicks
SVP and Chief Financial Officer
+1-603-553-5803
deptula@pieris.com

Investor Relations Contact:
The Trout Group
Thomas Hoffmann
+1-646-378-2931
thoffmann@troutgroup.com

Media Inquiries:
Mario Brkulj
+49 175 5010575
mbrkulj@macbiocom.com