Renouvellement et extension du contrat de collaboration entre SERVIER et GENEPEP pour la mise au point de synthèse chimique de protéines

Paris, le 4 juin 2012 : A la suite de la signature en mars 2010 d’un premier contrat de collaboration pour la synthèse chimique de petites protéines, les laboratoires SERVIER renouvellent leur confiance à la société GENEPEP par la signature et l’extension du contrat de collaboration existant.

Grace à des premiers résultats encourageants obtenus lors de la synthèse de protéines natives, mutées et marquées appartenant à deux types de protéines, le contrat est à présent étendu à 5 autres protéines et leurs analogues pour des tailles allant jusqu’à 250 aa.

« Aujourd’hui, les protéines sont produites par voie biologique : expression en système hétérologue (recombinant). Cette méthode ne permet pas par exemple, l’incorporation sélective d’un aminoacide spécial (marqué, exotique etc…) ou la production de protéines instables. Ces limites sont un frein à la compréhension de certains processus physiologiques cruciaux et au développement de nouvelles molécules d’intérêt thérapeutique. Ces limites doivent être surpassées et GENEPEP mise depuis plusieurs années sur l’utilisation de la chimie pour produire ces protéines d’intérêt. Les premières réussites de ce programme et le renouvellement et l’amplification de ce contrat sur un projet aussi ambitieux et innovant nous conforte dans le choix de la stratégie choisie par GENEPEP » indique Karine PUGET, PDG de GENEPEP qui ajoute « Il était important pour nous d’avoir sur ce projet un partenaire scientifique visionnaire et prêt à prendre des risques. Les Laboratoires SERVIER, avec qui nous travaillons depuis longtemps, ont été au rendez-vous, démontrant une fois de plus leur implication de premier plan dans l’innovation et dans le soutien aux sociétés de biotechnologie françaises ».
« Sur la base des premiers résultats obtenus, il était évident que nous devions poursuivre et amplifier cette collaboration avec GENEPEP. Les implications expérimentales de ce programme sont d’une importance capitale dans le développement de nouveaux outils expérimentaux et/ou thérapeutiques innovants » précise Jean A. Boutin, PhD, directeur de la plateforme de biotechnologie & de pharmacologie moléculaire et cellulaire de l’Institut de Recherche Servier.

GENEPEP, dirigée par Karine PUGET (PhD), est spécialisée depuis plus de 9 ans dans la chimie des peptides : Peptides, Chimiothèques de peptides, synthèse chimique de protéines : des outils innovants pour des applications en Thérapeutique, Diagnostic et Cosmétologie. GENEPEP travaille avec de nombreux laboratoires académiques et privés. Cette société est soutenue par le Ministère de la Recherche, et la région Languedoc-Roussillon.