Servier et Nerviano Medical Sciences annoncent l’entrée du S 81694, un inhibiteur de MPS1, en phase clinique.

Le 24 septembre 2015, Suresnes (France) et Nerviano (Italie) -  Servier et Nerviano Medical Sciences annoncent ensemble aujourd’hui le démarrage de la première étude clinique chez l’Homme de la molécule S 81694 (NMS-P153), un inhibiteur de la kinase du point de contrôle du fuseau mitotique MPS1, découvert par Nerviano Medical Sciences, puis acquis et développé par Servier.

C’est une étude ouverte, non randomisée, multicentrique, internationale chez des patients ayant des tumeurs solides au stade avancé ou métastatique, en échec thérapeutique. Une phase initiale d'escalade de dose sera suivie par une phase d’expansion incluant des tumeurs solides spécifiques. L’étude a pour but de confirmer la sécurité d’emploi et la pharmacocinétique du S 81694, administré seul. Le second objectif est l’évaluation préliminaire de l’efficacité et la détermination de la dose recommandée pour la phase 2.

Servier est le promoteur de l’étude, qui est conduite en Belgique et aux Pays-Bas par la filiale de Nerviano, Clioss. S 81694 est fourni par Nerpharma, la filiale CMO (Contract Manufacturing Organization ou Organisation de fabrication contractuelle) de Nerviano.

« Nous sommes très enthousiastes à propos du passage de cette molécule en clinique, car le S 81694 (NMS-P153) est un nouvel inhibiteur puissant de MPS1. MPS1 est une cible originale surexprimée pendant la phase M de nombreux types de cancers. S 81694 est hautement sélectif pour MPS1 et une brève exposition à S 81694 est suffisante pour provoquer la mort des cellules cancéreuses », a déclaré Jean-Pierre Abastado, PhD, directeur du Pôle d’innovation thérapeutique en oncologie de Servier.

« Avec l’entrée en phase clinique de ce nouvel anti tumoral, Servier renforce son engagement pour apporter des solutions thérapeutiques innovantes aux besoins non satisfaits chez les patients atteints de maladies graves » a souligné Emmanuel Canet, DM, PhD, président de la R et D chez Servier ».

« Nous travaillons ensemble avec Servier, une entreprise engagée dans la recherche de pointe en oncologie, et en excellente collaboration pour faire avancer avec succès le S 81694 en développement clinique et espérer que cette première étape se traduira ultérieurement en bénéfices cliniques pour les patients atteints de cancer » a déclaré Arturo Galvani, PhD, directeur de la découverte du médicament chez Nerviano Medical Sciences.

À propos de MPS1 :

MPS1 (aussi connue sous le nom de TTK) est une kinase conservée surexprimée dans un grand nombre de tumeurs humaines d’origines différentes. MPS1 joue un rôle primordial dans le contrôle d’un stade connu du cycle de la division cellulaire, la mitose. Pendant la mitose, MPS1 est impliquée dans la régulation du point de contrôle d’assemblage du fuseau, un mécanisme nécessaire à l’alignement et à la ségrégation du chromosome. L’activité de ce point de contrôle est régulée à la hausse dans les tumeurs aneuploïdes, représentées dans environ 90 % des tumeurs solides et 70 % des cancers hématologiques. En accélérant la mitose, les inhibiteurs de MPS1 présentent un nouveau mode d’action par rapport aux médicaments actuellement disponibles ciblant ce stade de la division cellulaire.

À propos de Servier

Servier est un laboratoire pharmaceutique français indépendant basé sur la recherche. Son développement est fondé sur la poursuite de l’innovation dans les domaines thérapeutiques cardiovasculaire, métabolique, du système nerveux central, psychiatrique, osseux, musculaire et articulaire ainsi que dans le cancer.

En 2014, le laboratoire a enregistré un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros.

92 % des médicaments Servier sont prescrits en dehors de la France.

En 2014, 28 % du chiffre d’affaires des médicaments Servier sont réinvestis en recherche et développement.

Fort d’une présence internationale dans 146 pays, Servier emploie plus de 21 400 personnes dans le monde entier.

L’oncologie est une des priorités de Servier en termes de recherche et développement, avec actuellement 8 nouvelles molécules en développement clinique dans le cancer du sein, le cancer du poumon, dans d’autres tumeurs solides et dans différents types de lymphomes et de leucémies. Ce portefeuille de traitements innovants contre le cancer se développe avec divers partenaires dans le monde et prend en charge différentes caractéristiques du cancer avec des traitements cytotoxiques, pro-apoptotiques, des thérapies ciblés, de l’immunothérapie et des thérapies cellulaires. Le but de Servier est donc d’avoir un impact significatif et positif sur la vie des patients atteints de cancer.

À propos de Nerviano

Nerviano Medical Sciences est engagé dans la recherche et le développement de nouveaux médicaments contre le cancer. Sa mission est d’identifier les nouvelles approches pour le traitement des patients atteints de cancer et de développer des médicaments innovants, contribuant donc à façonner l’avenir de l’oncologie.

Nerviano Medical Sciences fait partie du groupe NMS, acquis en 2010 par la région Lombardie (Italie) et coordonné par la Fondation Régionale pour la Recherche Biomédicale. Le groupe NMS comprend également d’autres entreprises offrant des services au niveau local et international comme Clioss, engagé dans le développement clinique dès la phase 1 NerPharma, s’occupant des activités de la formulation à la production du principe actif, et Accelera, une des rares entreprises impliquées dans la recherche préclinique en Italie.

Renseignements :

Information disponible sur : www.servier.com

 

Service de communication Servier

Tel : +33 1 5572 6037

Email : presse@servier.fr

 

Service de communication du groupe NMS

Tel : +39 333 8425690

Email : ufficiostampa@nmsgroup.it