Servier et Transgene s’allient pour appliquer les technologies de vectorisation virale à l’ingénierie des CAR-T allogéniques

29 juin 2017 – Servier et Transgene (Euronext Paris : TNG), société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux, annoncent aujourd’hui avoir signé un accord de recherche portant sur l’application des technologies de vectorisation virale pour la production de thérapies cellulaires CAR-T allogéniques. L’objectif est d’obtenir des produits toujours plus performants pour les patients.

« Les thérapies cellulaires allogéniques utilisant les CAR-T ouvrent un champ d’innovation majeur pour la prise en charge des cancers, » indique Patrick Therasse, Directeur Recherche et Développement Oncologie chez Servier. « Mais chacune des étapes de leur processus complexe de fabrication nécessite des efforts de mise au point et d’optimisation spécifiques, afin d’offrir aux patients les meilleures options thérapeutiques possibles. Et nous cherchons les meilleurs partenaires pour faire avancer ces produits. »

La collaboration entre les équipes scientifiques de Servier et de Transgene vise à évaluer et sélectionner des technologies de vectorisation innovantes basées sur la collection de vecteurs viraux de Transgène, et qui pourront être appliquées à l’ingénierie des thérapies cellulaires CAR-T. Au-delà de la mise au point de technologies plus simples, rapides et efficaces, l’objectif est également d’obtenir un contrôle fin des zones du génome modifiées. Servier et Transgene visent ainsi à aboutir à un procédé original de préparation des CAR-T allogéniques avec de meilleurs rendements d’intégration des transgènes et un nombre réduit d’étapes.

Servier est engagé dans le développement des thérapies cellulaires depuis novembre 2015 (voir A propos d’UCART19).

Transgene possède une large collection de vecteurs viraux et une compétence reconnue en ingénierie du génome de ces vecteurs. Ces atouts seront utilisés pour développer de nouveaux outils de vectorisation permettant d’augmenter les possibilités de modification fine et précise du génome des cellules CART, afin d’adapter les propriétés de ces cellules à l’environnement tumoral et d’en améliorer l’efficacité thérapeutique.

Eric Quéméneur, Directeur Scientifique de Transgene, explique : « Nous sommes fiers de la reconnaissance de notre savoir-faire en vectorisation et de notre capacité d’innovation, par un laboratoire pharmaceutique de l’envergure de Servier. C’est avec enthousiasme que nous contribuerons au développement des CAR-T, ces nouveaux produits prometteurs d’immunothérapie des cancers. Grâce à cette collaboration, Transgene élargit le domaine d’application des vecteurs viraux de sa plateforme technologique. »

« Cellectis se réjouit de cette collaboration sur les CAR-T allogéniques entre Servier et Transgene », a affirmé André Choulika, Président-Directeur Général de Cellectis. « Transgene compte parmi les sociétés les plus avancées au monde dans le développement des technologies de vectorisation. Nous sommes convaincus que leur collaboration sur ces thérapies cellulaires ouvrira la voie à l'optimisation de leur production, de leur coût et potentiellement à l'exploration de leur utilisation dans d'autres indications de leucémies ».

Transgene pourrait percevoir plus de 30 millions d’euros au titre de ce contrat, dont la durée initiale est de trois ans. De son côté, Servier pourra exploiter ces nouveaux vecteurs pour développer son portefeuille d’immunothérapie cellulaire.

A propos de Servier
Servier est un laboratoire pharmaceutique international gouverné par une Fondation, et dont le siège se trouve à Suresnes (France). S’appuyant sur une solide implantation internationale dans 148 pays et sur un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros en 2016, Servier emploie 21 000 personnes dans le monde. La croissance du groupe repose sur la recherche constante d’innovation dans cinq domaines d’excellence : les maladies cardiovasculaires, immuno-inflammatoires et neurodégénératives, l’oncologie et le diabète, ainsi que sur une activité dans les médicaments génériques de qualité. Totalement indépendant, sans actionnaires, le Groupe réinvestit 25 % de son chiffre d’affaires hors génériques en Recherche et Développement et utilise tous ses bénéfices au profit de sa croissance.
Servier s’est donné comme objectif à long terme de devenir un acteur clé en oncologie. Actuellement, neuf entités moléculaires sont en développement clinique dans ce domaine, ciblant les cancers de l’estomac, du poumon, et d’autres tumeurs solides ainsi que diverses leucémies et lymphomes. Ce portefeuille de traitements innovants contre les cancers est développé avec des partenaires dans le monde entier, et couvre différentes stratégies anticancéreuses incluant les cytotoxiques, les proapoptotiques, les thérapies ciblées, les immunothérapies et les thérapies cellulaires, pour mettre à disposition des patients des médicaments qui changent la vie.
Plus d’informations : www.servier.com

A propos de Transgene
Transgene (Euronext : TNG), qui fait partie de l’Institut Mérieux, est une société de biotechnologie qui conçoit et développe des produits d’immunothérapie ciblée contre les cancers et les maladies infectieuses. Ces produits utilisent des vecteurs viraux pour détruire directement ou indirectement les cellules infectées ou cancéreuses. Transgene a deux produits principaux en développement clinique : TG4010, un vaccin thérapeutique contre le cancer du poumon non à petites cellules et Pexa-Vec, un virus oncolytique contre le cancer du foie. La Société a également plusieurs autres programmes en recherche et en développement préclinique et clinique basés sur sa technologie des vecteurs viraux, dont TG4001. Transgene est basée à Strasbourg et a des activités opérationnelles à Lyon et une joint-venture en Chine. Plus d’informations sur www.transgene.fr. Suivez-nous sur Twitter : @TransgeneSA

A propos d’UCART19
En novembre 2015, Servier a acquis les droits exclusifs sur UCART19 auprès de Cellectis. Suite à d’autres accords, Servier et Pfizer ont démarré une collaboration sur le développement clinique de cette immunothérapie anti cancéreuse, actuellement en phase I. Servier a concédé à Pfizer les droits exclusifs de développer et commercialiser UCART19 aux Etats-Unis, Servier gardant les droits exclusifs pour tous les autres pays.

Contact Servier
Karine Bousseau
Direction de la Communication Externe
Tel: 01 55 72 40 21
06 49 92 16 05
Email: media@servier.com

Transgene
Lucie Larguier
Directeur Communication Corporate
& Relations Investisseurs
+33 (0)3 88 27 91 04
investorrelations@transgene.fr

Relations Médias :
IMAGE 7
Claire Doligez/Laurence Heilbronn
+33 (0)1 53 70 74 48
cdoligez@image7.fr

Avertissement
Ce communiqué de presse contient des informations et/ou déclarations prospectives de Transgene concernant sa situation financière, y compris sa consommation de trésorerie. Bien que la Société considère que ces informations et projections sont fondées sur des hypothèses raisonnables, elles peuvent être remises en cause par un certain nombre d’aléas et d’incertitudes, de sorte que les résultats effectifs pourraient différer significativement de ceux anticipés et pourraient avoir un impact négatif significatif sur les activités de la Société, ses perspectives, sa situation financière, ses résultats ou ses développements. La capacité de la Société à commercialiser ses produits est soumise notamment, mais pas exclusivement, aux facteurs suivants : la reproduction chez l’homme de résultats précliniques positifs ; la réussite d’essais cliniques, la capacité à obtenir des financements et/ou des partenariats pour le développement et la commercialisation des produits, et l’obtention des autorisations réglementaires de mise sur le marché. Pour une description des risques et incertitudes de nature à affecter les résultats, la situation financière, les performances ou les réalisations de la Société et ainsi à entraîner une variation par rapport aux déclarations prospectives, veuillez-vous référer à la section « Facteurs de Risque » du Document de Référence et de son Actualisation déposés auprès de l’AMF et disponibles sur les sites internet de l’AMF (www.amf-france.org) et de la Société (www.transgene.fr).