Servier établit un nouveau partenariat de recherche avec le Walter and Eliza Hall Institute ciblant le talon d’Achille de nombreux cancers

Melbourne, Australie et Suresnes, France, le 2 octobre 2014 : Le laboratoire pharmaceutique européen Servier a conclu une collaboration avec le Walter and Eliza Hall Institute visant à faciliter le développement de nouveaux agents susceptibles d’être efficaces dans le traitement de plusieurs types de cancer, en particulier les cancers hématologiques.

Une équipe de recherche du Walter and Eliza Hall Institute, dirigée par le professeur Guillaume Lessene, étudiera dans des modèles précliniques la réponse des cellules cancéreuses au traitement par les molécules BH3-mimétiques inhibitrices de Mcl-1 issues de la collaboration Servier –Vernalis. Les résultats détermineront si cette nouvelle classe de molécules expérimentales pourra être utilisée à l’avenir pour traiter les personnes atteintes de cancer, ainsi que les types de cancer contre lesquels ces molécules seraient les plus efficaces.

« Mcl-1 constitue une cible thérapeutique prometteuse pour de nombreux types de cancer. Il existe un nombre considérable de données expérimentales identifiant la protéine Mcl-1 comme le talon d’Achille de nombreux cancers, en particulier des cancers hématologiques », a déclaré Guillaume Lessene, professeur au Walter and Eliza Hall Institute. « Les chercheurs de l’institut ont fait la première découverte il y a plus de 20 ans, en expliquant le rôle de Bcl-2 dans le cancer. Nous avons été les premiers à révéler comment la famille Bcl-2 favorisait le développement du cancer et la résistance aux traitements, et avons pu acquérir une expérience considérable en évaluant et en mettant au point des agents anticancéreux, dont les BH3-mimétiques. »

Selon Jean-Pierre Abastado, directeur du Pôle d’innovation thérapeutique en oncologie et Olivier Geneste, directeur des programmes de recherche sur l’apoptose de Servier, « la découverte de molécules expérimentales inhibant de façon sélective la protéine Mcl-1 est le résultat d’un long travail de recherche pourla découverte de nouveaux médicaments ciblant les inhibiteurs de l’apoptose de la famille Bcl-2. Nous sommes convaincus que notre collaboration avec le Walter and Eliza Hall Institute fournira des données capitales ainsi que des idées pour le développement de nos candidats-médicaments anti-Mcl-1, et que nos efforts conjoints de recherche faciliteront la mise au point d’un traitement hautement innovant pour les patients atteints de cancer ».

 

À propos de Mcl-1 :

Mcl-1 appartient à un groupe de protéines étroitement apparentées connu sous le nom de « famille Bcl-2 », qui englobe également les protéines appelées Bcl-2 et Bcl-xL. À l’instar de Mcl-1, Bcl-2 et Bcl-xL jouent un rôle important dans la survie de certains types de cellules cancéreuses.

 

À propos du Walter and Eliza Hall Institute :

Le Walter and Eliza Hall Institute, situé à Melbourne en Australie, emploie plus de 750 chercheurs dont le travail consiste à comprendre, prévenir et traiter les maladies telles que les cancers du sang, du sein et du côlon, le diabète, l’arthrite, la maladie cœliaque et le paludisme.

Plus de 100 essais cliniques nationaux et internationaux sont issus des recherches menées par l’institut. Ces essais portent notamment sur des vaccins contre le diabète de type 1, la maladie cœliaque et le paludisme, ainsi que sur une nouvelle classe de médicaments anticancéreux, appelés BH3-mimétiques, destinés au traitement des patients atteints de leucémie.

Pour plus de renseignements, veuillez contacter Vanessa Solomon, conseillère en communications, Walter and Eliza Hall Institute, au +61 3 9345 2971, +61 431766715 ou à l’adresse solomon@wehi.edu.au

 

À propos de Servier

Servier est un laboratoire de recherche pharmaceutique français indépendant des marchés financiers. Son développement repose sur la recherche constante d’innovation dans les domaines thérapeutiques des maladies cardiovasculaires, métaboliques, neurologiques, psychiatriques, osseuses et articulaires ainsi que le cancer. 

En 2013, le laboratoire a enregistré un chiffre d’affaires de 4,2 milliards d’euros. 

91% des médicaments Servier sont consommés en dehors de la France.

27% du chiffre d’affaires des médicaments Servier ont été réinvestis en Recherche et Développement en 2013.

S’appuyant sur une solide implantation internationale dans 140 pays, Servier emploie plus de 21 000 personnes à travers le monde.

 

Pour plus d’informations sur le Groupe : www.servier.fr

Direction de la Communication Institutionnelle 
Tél : 01.55.72.60.37
Email : presse@servier.fr